CONFERENCE SUR L'EDUCATION INCLUSIVE 

 

Thème : « Education Inclusive : quels enjeux et perspectives pour les Hauts-Bassins » ?

 

Dans le cadre de ses actions de plaidoyer en faveur de l’éducation inclusive, dénommée « Tirer la sonnette d’alarme pour l’éducation inclusive » 3ème édition, l’Organisation Dupont pour le Développement Social (ODDS) a organisé, le Mardi 20 mars 2018,une conférence régionale sur l’éducation inclusive avec pour thème : « Education inclusive dans les Hauts Bassins : Enjeux et perspectives ». Cette conférence a eu lieu dans la salle de conférence de la Chambre de Commerce de Bobo-Dioulasso.

Les animateurs de cette conférence étaient, l’Inspecteur de l’Enseignement du Primaire, formateur en psychopédagogie, Monsieur TRAORESySibeflan, principal intervenant et comme modérateur, Monsieur l’Abbé Dénis SANDWIDI, ancien Secrétaire Exécutif de l’OCADES Tenkodogo, qui a eu à conduire un projet pilote sur l’éducation inclusive à Garango dans la Région du Centre-Est.

Cette conférence régionale avait pour objectif d’inciter les autorités et tous les décideurs des Hauts-Bassins à s’investir davantage pour l’accès à l’éducation des enfants et jeunes en situation de handicap.

La cérémonie a été placée sous le haut patronage de Monsieur le Gouverneur de la Région des Hauts Bassins, Monsieur Antoine ATTIOU, et le parrainage du Maire de la commune de Bobo-Dioulasso, représenté par son 4ème adjoint, Monsieur SANOUAlain ; on note la présence de Madame la Directrice Régionale de l’Education Préscolaire, Primaire et non Formelle des Hauts-Bassins, Madame Suzanne SIDIBE, ainsi que Mère Léa BELEMSAGA, Supérieure Générale de l’institut famille des Sœurs de l’Annonciation de Bobo-Dioulasso et Présidente de du Conseil d’Administration de l’ODDS.

Dans son intervention, la Présidente du conseil d’Administration de l’ODDS,Mère Léa BELEMSAGA, en souhaitant labienvenue aux distingués invités et aux participants, dira : « Au niveau des Hauts-Bassins, il y a beaucoup de personnes en situation de handicap et seulement 38% partent à l’école. Nous interpellons les autorités du pays, en particulier les autorités administratives de Bobo-Dioulasso pour qu’ensemble nous nous donnions la main pour l’éducation inclusive des enfants en situation de handicap ».

En organisant cette conférence avec des conférenciers bien avertis et l’apport des personnes qui travaillent dans ce domaine, L’ODDS espère qu’au terme des réflexions, on pourra faire comprendre la voix des sans voix afin que ces enfants soient vraiment introduits dans l’éducation nationale.

Le Gouverneur des Hauts – Bassins, Monsieur Antoine ATTIOU, dans son discours d’ouverture officielle de la conférence, a invité les participants à cumuler leurs efforts pour accompagner l’ODDS dans sa noble lutte pour l’éducation inclusive des enfants et jeunes en situation de handicap.

Le conférencier a délivré sa communication aux participants sur l’éduction inclusive, ses enjeux et perspectives dans les Hauts – Bassins. On retiendra que bien que le Burkina prône l’Education pour tous à travers les nombreux textes qu’elle a adoptés aussi bien au niveau national qu’international. La situation de scolarisation des enfants en situation de handicap demeure préoccupante.

En effet selon le recensement général de la population et de l’habitat en 2013, sur 79617 enfants en situation de handicap de 0 à 18 ans, seuls 27, 4% fréquentent l’école. Au niveau national, les Hauts Bassins occupe la seconde place de ce recensement avec 8651 enfants en situation de handicap de 0 à 18 ans. Seuls 38% vont à l’école.

Le conférencier, dans sa communication, s’est attaché à décrire avec des statistiques bien précises la situation de l’éducation inclusive dans les Hauts Bassins. A la fin de sa communication, il a identifié avec les participants, réunis par secteur d’activité, trois (03) actions concrètes et réalisables qui seront traduites en recommandations avec pour titre : « Plan d’Action Régionale Recommandée pour l’Education Inclusive (PARR / EI). Ce plan d’action serait ensuite soumis aux autorités et décideurs des Hauts-Bassins.